Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Broderie à fils comptés, compte et dimensions

Posté le 23/07/2015

Les gens me demandent souvent comment s’y retrouver dans tous les différents standards qui nous sont proposés. Dans la broderie à points comptés, le nombre de fils au cm ou au pouce, le nombre de fils pour le motif,  et les dimensions de l’ouvrage sont autant de nombres qui deviennent difficiles à maîtriser à la longue pour la brodeuse moins calée en maths.

 

Lorsque j’étais au cégep, je prenais des cours de chimie, et le professeur était un peu du type savant fou, et sa formation première était dans le domaine du génie chimique, si la mémoire ne me trompe pas. Il n’acceptait pas que nous, jeunes élèves de chimie, ne soyons pas à même de faire toutes les équivalences, mêmes les plus inhabituelles, de façon assurée et rapide par-dessus le marché. (Un examen comptait plus de 30 questions, et nous devions le faire en moins de 50 minutes en fournissant nos calculs.) Depuis ce temps, je me souviens de la formule que j’ai rebaptisée la formule Zubrzycki, et maintenant elle me sert à convertir toutes sortes de choses n’ayant plus rien à voir avec les chevaux-vapeur, les watts et les newtons, kilopascals et autres.

 

Si on imagine un projet qui demanderait une toile de 11 fils au cm de 60 cm x 40 cm.

 

Première question souvent demandée :

 

  • Comment convertir un nombre de fils au cm en nb de fils en pouce (c-à-d) le « ct » qu’on voit plus souvent ici en Amérique du nord ?
  • Facile, on fait une simple proportion :
    • Example : on veut savoir combien de fils au pouce pour une toile étiquettée 11 fils au cm.
      • 11 fils /cm x 2,54 cm/1 pouce = 27.94 fils/pouce. C-à-d 28 ct.

dit autrement :

 

           Sur une calculatrice on fait simplement 11 x 2.54 et on a la réponse.

 

Deuxième question souvent demandée :

 

  • Si le patron prévoit une toile de 28 ct et qu’on aimerait travailler avec du 25 ct, de quelle dimension de tissus aurai-je besoin ?

 

NOTE : J’utilise des pouces parce que le « ct » est la mesure dominante en Amérique du nord, (et aussi parce que même Zweigart l’utilise dans ses catalogues) mais aussi parce que le « ct » est plus précis que la mesure en cm pour les toiles moins fines. Dès lors, c’est plus simple de continuer aussi avec des mesures de toiles en po.  Pour celles qui voudraient remettre le tout en cm, vous n’avez qu’à ajouter une dernière étape à votre formule d’équation

 

 C’est un peu plus long mais pas tellement compliqué.

 

  • D’abord il faut avoir une bonne idée du nombre de fils qui ont été prévus par le patron.

60 cm x  1 pouce / 2.54 cm = 23.6 po.

 

 

     Sur une calculatrice on fait simplement 60 / 2.54 et on a la réponse.

 

  • Ensuite, on peut connaître le nombre de fils assez aisément

 

 

      Sur une calculatrice on fait simplement 23.6 x 28 et on a la réponse.

 

  • Finalement  on veut savoir la mesure pour avoir 661 fils dans une toile 25 ct

 

 

 

Sur une calculatrice on fait simplement 661 / 25 et on a la réponse.

 

Attention de noter que cette mesure est décimale mais nous donne quand même une bonne approximation de 26 ½ po.

 

Notre projet passera donc de 23.6 po s’il avait été fait sur une toile 28 ct à 26.44 po sur une toile 25 ct.

 

  • Pour celles qui voudraient avoir les dimensions en cm :

 

  • On fait de même avec la deuxième dimension, soit 40 cm.
    • 40 / 2.54 = 15.75 po
    • 15.75 x 25 = 441 fils
    • 441 / 25  = 17.6 po, c-à-d presque 18 po ou approx. 45 cm

     

  • Conclusion, changer de toile augmenterait les dimensions du projet de près de 3 po dans un sens et d'un peu plus de 2 po dans l'autre. De plus, il faut des fois prévoir une plus grande marge de manoeuvre lorsqu'on passe à un tissus plus grossier, parce que la surface brodée elle aussi devient un peu plus longue et large et empiète sur la marge de manoeuvre prévue initialement pour une toile plus fine.

 

Et voilà, lorsque les jeunes étudiants se demandent à quoi ça sert d’apprendre des mathématiques, et bien la réponse c’est que c’est bien pratique pour toutes sortes de choses pas du tout reliées aux sciences.  Et aussi les proportions (règle de trois, etc) c’est une des astuces mathématiques qui a des applications très terre à terre, même dans la vie de tous les jours.